l’édito de juin 2017

  • Maman ça fait combien de temps que tu connais les Potes ?
  • Ça fait un peu plus de 10 ans mon chéri.
  • Et pourquoi tu vas tout le temps chez les Potes ?
  • Ah… Alors c’est un peu long à expliquer mais disons que… avec les Potes j’ai l’impression que « je fais ma part »…
  • Comme le petit colibri de la légende*?
  • Oui comme le petit colibri.
  • Mais y’a pas de feu chez les Potes ?!
  • Chez les Potes, non. Mais disons que justement, au café des enfants, on essaie de créer une sorte de « refuge » contre le feu qu’il y a à l’extérieur, ou une sorte de « réservoir » où tout le monde peut venir chercher de quoi éteindre les incendies. Par exemple, on pourrait dire que le feu c’est l’égoïsme. Et ce feu peut être le point de départ de très grands incendies qui peuvent faire de gros dégâts ! Alors chez les Potes, comme le petit colibri, nous essayons de montrer l’exemple. Nos gouttes d’eau ce sont le partage, la gentillesse ou encore la solidarité. On pense que important de respecter les autres et de respecter la planète. Voilà comment on essaie de « faire notre part » parce qu’on pense que c’est essentiel de ne pas rester sans rien faire.
  • Tu as raison Maman. Moi non plus je ne veux pas rester sans rien faire, alors on va chez les Potes maintenant ?

Caro (et Ludwig !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *