l’édito du mois de mai 2017

Un coup de blues, tu décides de sortir faire un tour pour prendre l’air.
Et tes pas te mènent rue de Lannoy. Au 46 plus exactement. Te voilà devant le Café des Potes. Alors tu pousses la porte.
Là, tu es accueilli(e) par des sourires et des rires d’enfants, une atmosphère toute douce et bienveillante. Un petit thé et quelques papotages, une petite crêpe au sucre et quelques jeux, quoi de plus pour se sentir mieux ?!
Finalement, tu rentres chez toi, la tête remplie d’insouciance et d’imagination, en toute légèreté.
Certains prennent du chocolat comme anti-dépresseur, pour moi, ce sera une bonne dose de Potes En Ciel ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *